MediaTek l’a annoncé au cours des derniers mois et (probablement) il le sera : MediaTek est sur le point d’annoncer le premier processeur de smartphone au monde fabriqué par TSMC à l’aide d’un processus de production à 4 nanomètres, battant ainsi la “concurrence” de Qualcomm, Samsung et Apple.

Sans trop de fanfare, MediaTek a publié un très court teaser sur sa chaîne YouTube officielle, “La première puce pour smartphone en 4 nm au monde“, dans lequel il n’y a pas de dates précises – juste un générique avec le terme “bientôt” – mais des promesses ambitieuses de hautes performances, “une autonomie presque infinie” et “aucune barrière” qui pourrait empêcher les utilisateurs de faire ce qu’ils veulent avec leurs appareils.

La finale révèle l’utilisation de la technologie de fabrication 4nm et confirme qu’il s’agira d’un nouveau membre de la famille Dimensity. Dans la description, MediaTek indique également qu’il s’agira de la puce la plus avancée qu’elle ait jamais développée :

Réalisez l’incroyable avec notre puce la plus avancée à ce jour, construite avec la technologie de processus 4nm. Plus de puissance dans votre poche : bientôt.

Évidemment, il est encore trop tôt pour savoir si ce nouveau Dimensity 2000 (c’est probablement le nom qu’il portera) aura le pouvoir de supplanter la concurrence, mais la nouvelle est déjà suffisamment importante pour secouer le marché. L’année prochaine, le jeu sera encore plus féroce dans le monde des semi-conducteurs, qui ne connaît de toute façon pas une période particulièrement facile, pressé par une forte demande et une faible disponibilité.

Architecture ARMv9 dans son intégralité

Selon les rumeurs qui circulent jusqu’à présent, le MediaTek Dimensity 2000 représenterait une véritable révolution pour la société taïwanaise. La puce en question serait non seulement la première puce en 4 nm mais aussi la première au monde à utiliser l’architecture ARMv9 dans son intégralité, ce qui garantirait un grand pas en avant en termes de performances et d’efficacité énergétique.

Le chipset utiliserait une configuration à trois clusters, avec un cœur Cortex-X2 à hautes performances, trois cœurs Cortex-A710 à hautes performances et quatre cœurs Cortex-A510 à faible consommation entièrement redessinés. En combinant cette nouvelle architecture avec le processus de fabrication plus efficace, le Dimensity 2000 offrirait des performances qui le placeraient au même niveau que le Snapdragon 898 attendu par Qualcomm, mais plus efficace, avec une consommation d’énergie réduite jusqu’à 25 %.

Les rumeurs font également état des débuts de la technologie Ray Tracing sur ce processeur, une fonction qui reproduit le comportement de la lumière dans les jeux. MediaTek s’est récemment associé à Tecent et ARM pour apporter cette fonctionnalité aux appareils mobiles. Là encore, il s’agit d’une avance sur les autres fabricants.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.