Samsung a annoncé un événement Exynos pour le mois prochain : et il semble que la puce tant attendue qui se disputera le titre de meilleur SoC mobile de 2022 sera enfin annoncée aux côtés du Snapdragon 8 Gen 1 et du MediaTek Dimensity 9000 (Apple est une histoire à part, comme d’habitude, sans bien sûr rien enlever à ses puces Ax). Samsung ne mentionne pas explicitement le modèle ou le code de la puce, mais il évoque l’une des nouveautés les plus intéressantes, à savoir le GPU développé en partenariat avec AMD et basé sur la même architecture RDNA 2 que les Radeon de dernière génération. La date est donc fixée au 11 janvier, dans moins de deux semaines !

Naturellement, les rumeurs nous ont permis de dessiner un croquis assez précis de la puce. Elle devrait s’appeler Exynos 2200, et le CPU devrait mettre en œuvre tous les nouveaux designs présentés par Arm Holdings au printemps dernier, c’est-à-dire les cœurs Cortex-X2 les plus puissants, les cœurs Cortex-A710 les plus puissants et les cœurs Cortex-A510 les plus économes en énergie, dans la formation 1-3-4 devenue un classique incontournable (le seul à faire les choses radicalement différemment est Google avec sa puce Tensor, développée en partenariat avec Samsung).

Toutefois, comme nous l’avons mentionné précédemment, la star du spectacle sera le GPU, créé en collaboration avec AMD. La puce RDNA2 permettra aux appareils d’offrir des fonctions avancées telles que le HDR, le traçage de rayons matériel et le VRS (Variable Rate Shading). Dans un monde qui se concentre de plus en plus sur les jeux mobiles, il sera intéressant de la comparer aux GPU de MediaTek, d’Apple et surtout de Qualcomm, qui jusqu’à présent ont toujours été au-dessus du lot. Des améliorations sont également attendues pour d’autres parties de la puce, comme le modem, le fournisseur d’accès Internet et le noyau tenseur (coprocesseur d’intelligence artificielle).

Arrivée sur le Galaxy S ?

L’Exynos 2200 devrait faire ses débuts sur le nouveau Galaxy S, qui devrait être dévoilé environ un mois après le lancement de la puce, à la mi-février. Comme le veut la tradition, il ne sera disponible que sur certains marchés, tandis qu’aux États-Unis, en Chine et en Inde, Samsung s’appuiera sur le Snapdragon 8 Gen 1. Depuis plusieurs années en Europe, nous nous plaignons (et au moins dans certains cas à juste titre) de l’indisponibilité du Galaxy S Snapdragon dans notre pays, mais il semble que le sort soit enfin sur le point de tourner. Nous ne savons pas encore si l’Exynos 2200 sera finalement une puce supérieure à son homologue Qualcomm, mais nous pouvons déjà dire qu’elle est la plus intéressante.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.