Si quelqu’un pensait que le brevet déposé en janvier 2020 pour un iMac tout en verre était plus un exercice rhétorique qu’un objet concret potentiel, il pourrait vouloir y réfléchir à nouveau. Non pas que l’on puisse affirmer avec certitude qu’il se retrouvera sur le marché aujourd’hui, mais si Apple continue d’intégrer ce design, d’abord avec la mise à jour de septembre dernier, puis maintenant avec un brevet “intégratifqui ajoute plus de 20 nouvelles fonctionnalités, alors cela signifie que quelqu’un à Cupertino n’a pas décidé d’abandonner sa mise sur le marché.

La conception de l’éventuel iMac du futur s’articule essentiellement autour d’un seul panneau de verre. Transparent à l’origine, le nouveau brevet récemment déposé auprès de l’Office américain des brevets (USPTO) indique clairement que certaines parties peuvent être colorées ou revêtues pour les rendre opaques. Ce type de document n’étant généralement pas rédigé dans un langage fluide ou immédiatement compréhensible, les images schématiques incluses dans le brevet jouent un rôle essentiel.

Le nouveau brevet sur l’iMac en verre contient quelques passages intéressants, comme celui qui explique que, bien que le tout-en-un soit essentiellement un monobloc en verre, Apple aurait pu trouver une configuration permettant d’ajuster la hauteur et l’angle de l’écran par rapport à la base.

La plaque de verre, lit-on, est structurée de manière à pouvoir se déplacer par rapport à la structure de support ; dans une première configuration, la première partie a un premier angle de vision ; dans une deuxième configuration, la première partie a un deuxième angle de vision qui est différent du premier angle de vision.

Le passage concernant le clavier est peut-être plus surprenant. Apple s’est probablement rendu compte qu’un clavier fixe est une limitation majeure pour l’utilisateur, qui serait contraint d’adopter une position prédéterminée, et a donc conçu un système permettant d’ajuster la position du clavier.

Une configuration dans laquelle le clavier est positionné au moins partiellement à l’intérieur de l’ouverture ; et une configuration dans laquelle le clavier est étendu par rapport au compartiment. […] Le clavier est : couplé au compartiment en verre incurvé de manière à être amovible ; et conçu pour se détacher du boîtier en configuration d’utilisation.

Et un autre passage introduit la possibilité que l’écran, ou “au moins une partie de celui-ci”, puisse être réceptif au toucher.

Le dispositif d’entrée s’étend le long d’au moins une partie de la zone d’affichage plate (l’écran, ndlr) pour donner un affichage de type écran tactile.

Tous les brevets n’évoluent pas vers des conceptions concrètes, c’est vrai. En fait, seul un petit pourcentage d’entre eux le font. Mais la firme de Cupertino travaille depuis longtemps sur l’iMac en verre, il est donc intéressant de garder un œil sur son évolution.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.