Apple prévoit de fabriquer l’iPhone SE avec de l’aluminium sans carbone. La société basée à Cupertino a fait cette annonce aujourd’hui, faisant référence à son investissement de 4,7 milliards de dollars dans des obligations vertes qui “ont permis de lancer le développement de nouvelles technologies de fabrication et de recyclage à faible émission de carbone” et visent à rendre la société neutre en carbone dans l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement d’ici 2030.

L’aluminium qui sera utilisé pour produire l’iPhone SE est fourni par un partenaire de longue date, Elysis, et est produit sans générer d’émissions directes de carbone pendant le processus de fusion. Il s’agit du premier exemple au monde d’aluminium sans carbone produit à l’échelle industrielle. Comme mentionné lors de l’achat du premier lot de ce type d’aluminium innovant en 2019, le processus de production consiste à remplacer l’anode en carbone par une anode en céramique : en brûlant au passage de l’électricité, l’anode n’émet pas de dioxyde de carbone, seulement de l’oxygène.

Apple s’engage à laisser la planète en meilleur état qu’elle ne l’a trouvée, et nos obligations vertes sont un outil essentiel pour faire avancer nos efforts en matière d’environnement,

déclare Lisa Jackson, vice-présidente d’Apple chargée de l’environnement, de la politique et des initiatives sociales. Sur les trois séries d’obligations vertes, deux ont déjà été “entièrement allouées”, la troisième (de 2019) soutient 50 projets différents – dont Elysis – pour

  • compenser 2 883 000 tonnes d’équivalent CO2 ;
  • installer environ 700 MW de capacité d’énergie renouvelable dans le monde entier ;
  • promouvoir la recherche et le développement sur les systèmes de recyclage.

70% d’émissions de carbone en moins

Ce n’est pas la première fois qu’Apple utilise ce type d’aluminium : le matériau innovant fourni par Elysis – une coentreprise entre Alcoa et Rio Tinto – figure en effet sur le MacBook Pro 16 pouces (le modèle lancé en novembre 2019). Depuis 2015, révèle Apple, le passage à l’aluminium recyclé et à l’aluminium fondu à l’aide d’énergie hydroélectrique (et donc non à partir de combustibles fossiles) a permis de réduire les émissions de carbone de 70 %. Les iPads actuellement sur le marché, les derniers MacBook Pro, MacBook Air, Mac mini et l’Apple Watch sont tous fabriqués à partir d’aluminium recyclé à 100 %.

Une partie du produit de la troisième série d’obligations vertes a été utilisée pour achever le parc éolien de Viborg, au Danemark, afin d’alimenter le centre de données d’Apple. Les éoliennes sont les plus grandes éoliennes terrestres du monde. Hautes de 200 mètres chacune, elles produisent 62 gigawatts d’électricité par an. L’énergie excédentaire est injectée dans le réseau du pays. En 2023, une nouvelle infrastructure sera construite à Viborg pour capter l’énergie thermique excédentaire.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.