L’année dernière, l’intérêt des géants de la technologie pour les catégories de produits destinés à l’Internet du futur a connu une croissance exponentielle, car ils sont considérés comme la clé d’accès au nouveau “monde” parallèle sans fin du métavers (et au-delà). Si les premières expériences n’ont pas été très concluantes (sans citer de noms : Google Lens), il ne manque pas d’une saine obstination de la part des grands acteurs du secteur pour vouloir perfectionner la technologie et s’attaquer aussi à cette tranche de marché (la dernière indiscrétion de Mountain View le prouve).

Apple, elle aussi, a montré à plusieurs reprises qu’elle souhaitait s’engager dans les nouveaux horizons technologiques représentés par la réalité augmentée et virtuelle. Apple a deux projets dans les tuyaux qui vont dans ce sens : outre les Apple Glasses, des lunettes de réalité augmentée qui semblent encore à l’état embryonnaire, les analystes et les utilisateurs sont intrigués par le casque AR/VR de Cupertino, qui fait l’objet de spéculations depuis quelque temps déjà. Selon des sources proches de l’entreprise, le projet est dans les cartons depuis plus de sept ans, mais ce n’est que ces derniers mois que ses spécifications et son calendrier ont commencé à se préciser.

Dans cet article, nous rassemblons les dix rumeurs les plus significatives qui ont circulé ces derniers temps au sujet du casque d’Apple, et qui nous aident à dessiner une première esquisse, mais encore totalement hypothétique, de l’appareil. Voyons ce que c’est.

Un casque pour la réalité mixte

Une rumeur persistante depuis un certain temps, validée par des sources autorisées telles que l’analyste Mark Gurman de Bloomberg, rapporte que le casque d’Apple sera un écran de réalité mixte, une hybridation de la réalité augmentée et virtuelle. Cela signifie que le dispositif prendra en charge les deux fonctionnalités et combinera les contenus du monde réel et du monde virtuel, dans un espace où les objets physiques et numériques seront présentés ensemble et avec lesquels il sera possible d’interagir à l’unisson.

D’un point de vue fonctionnel, ce qui en ressort, du moins selon l’imagination de beaucoup, est une sorte de synthèse à la manière d’Apple du wearable de réalité augmentée Google Glass, presque disparu, et du casque de réalité virtuelle Oculus.

Prêt pour le Metavers

La visière d’Apple ne suivra pas la direction – ou plutôt le métavers – du projet de Mark Zuckerberg et ne suivra donc pas les autres grands acteurs de la course aux nouvelles frontières du cyberespace qui a explosé ces derniers mois.

Au contraire, l’appareil sera dédié au multimédia au sens large : ses fonctions seront axées sur le jeu, l’utilisation de contenus et la communication, le tout assaisonné d’une approche nouvelle par rapport à ce qui a été proposé jusqu’à présent par Apple. Pas d’avatars, d’hologrammes et d’excursions dans la réalité virtuelle à la Second Life, donc : l’appareil pourrait plus vraisemblablement être utilisé pour des activités qui sont réalisées quotidiennement avec des PC et des smartphones, mais de manière encore plus immersive, complète et interactive.

Et l’utilisation prévue ? On ne sait pas encore très bien à quelle cible s’adresse le projet ; certains supposent qu’il est destiné aux professionnels, d’autres l’imaginent comme un produit de consommation de masse.

Le design

De nombreux rendus circulent sur le web et montrent les premières caractéristiques de la visière d’Apple, révélant une certaine ressemblance avec d’autres visières de réalité virtuelle et augmentée sur le marché (l’Oculus Quest de Facebook étant l’une d’entre elles), bien que la marque Apple se démarque de manière vive et distincte.

D’après ce qui ressort, le wearable d’Apple semblerait à première vue être une sorte de masque de ski hi-tech : la visière incurvée, qui s’adapte au visage au moyen d’un rembourrage recouvert d’un matériau en maille, est fixée à la tête de l’utilisateur grâce à des sangles interchangeables rappelant le bracelet de l’Apple Watch.

Parmi ses atouts, il y aurait aussi sa compacité et sa légèreté : les premiers prototypes devraient peser environ 200/300 grammes, mais l’objectif de Cupertino est d’amener le produit final à un poids de 100/200 grammes, ce qui lui donnerait le sceptre de la visière la plus légère du secteur.

Spéculations autour du matériel

Les spécifications matérielles du visor sont très attendues : les dernières rumeurs suggèrent qu’il s’agira d’un appareil très performant. On parle de deux processeurs : une puce de 5 nm et une autre de 4 nm, toutes deux de TSMC. Le processeur haut de gamme pourrait même être la puce Silicon M1 Pro d’Apple, déjà présente dans le MacBook Pro 2021, ou un analogue spécialement développé. Le processeur bas de gamme, quant à lui, se chargerait des nombreux capteurs.

Certains analystes de confiance, tels que Ross Young de DSCC, spéculent que l’écran aura jusqu’à trois écrans : deux micro OLED 4K haute résolution et un troisième AMOLED pour un usage inconnu. Quinze (présumés) capteurs optiques, dont des caméras pour suivre les mouvements des yeux et des mains et des caméras vidéo pour cartographier l’environnement et projeter des expériences visuelles. Les audiophiles se réjouiront, car le casque ne sera pas dépourvu de technologie audio particulièrement avancée (on parle d’audio spatial comme les Airpods Pro). Le bloc d’alimentation, quant à lui, pourrait être l’USB-C 96W livré avec le MacBook Pro 14 pouces.

App Store et OS dédié

Une autre rumeur rebondissant d’une publication à l’autre, habilement rapportée par les analystes les plus fiables, concerne le développement présumé d’un système d’exploitation et d’un App Store dédiés. Le premier s’appellerait rOS, qui signifie Reality Operating System, tandis que le second pourrait être conçu pour les jeux, le streaming vidéo et la vidéoconférence.

Les problèmes de logiciel

On sait désormais que la naissance du nouveau bébé tant attendu d’Apple ne se fera pas sans un long calvaire (on parle même de conflits au sein de l’entreprise). Pour compliquer encore les choses, certains problèmes imprévus liés à son développement, notamment des complications liées au matériel, aux logiciels et aux caméras, seraient à l’origine d’un ralentissement.

Les problèmes concerneraient principalement la dissipation de la chaleur, le visualiseur étant apparemment en surchauffe (la puce M1 Pro étant en cause). Même le développement d’iOS 16, le logiciel portant le nom de code “Sydney” qui est censé prendre en charge le visor, donnerait du fil à retordre aux plus de 2 000 employés travaillant sur le projet.

Comme si cela ne suffisait pas, une autre pièce problématique de ce nouveau puzzle futuriste d’Apple serait également les nombreuses caméras qui l’accompagneront, dont la production – entre les mains de LG Innotek – devrait déjà être lancée dans les prochains mois.

Le nom

Le nom de code du projet qui est chuchoté dans les couloirs de Cupertino est N301, mais quel sera le vrai nom du visor ? Selon Mark Gurman, l’appareil pourrait s’appeler Apple Vision, Apple Reality, Apple Sight ou directement iSigh, Apple Lens ou Apple Googgles.

Le prix

Le prix de la visionneuse AR/VR d’Apple est l’un des points sur lesquels s’est concentrée une grande partie des discussions, motivées par la crainte qu’un appareil de cette ampleur puisse toucher des chiffres stellaires. Initialement, la rumeur voulait qu’il coûte 3 000 dollars, mais ces dernières semaines, il a été dit que le coût final serait légèrement supérieur à 2 000 dollars, un chiffre acceptable (mais non négligeable) compte tenu du positionnement commercial de la marque, des coûts de développement et de la valeur des composants de l’appareil.

Toutefois, selon M. Gurman, les ambitions de vente d’Apple sont modestes : des sources internes à l’entreprise ont émis l’hypothèse de la vente d’un appareil par jour et par Apple Store. Sachant qu’il existe environ 500 boutiques Apple dans le monde, cela représenterait un total de 150 000 unités vendues par an.

Date de sortie

La date de sortie fait également l’objet d’un débat depuis longtemps, les rumeurs commençant à désigner 2022 comme l’année du lancement officiel du casque AR/VR d’Apple, annoncé sur la scène de la WWDC en juin. Toutefois, les problèmes techniques rencontrés au cours du développement auraient ralenti son cours, entraînant un report inévitable à l’année prochaine. Sauf imprévu, la visière pourrait alors très probablement faire ses débuts en 2023.

Vision future

Bien que la majorité – au premier rang desquels l’analyste Min-Chi Kuo – souligne que le casque fera ses débuts en tant qu’appareil autonome, certains affirment que son destin, du moins en ce qui concerne les toutes premières générations, est encore étroitement lié à celui de l’iPhone. Pourtant, l’intention ultime de Cupertino serait non seulement de le faire fonctionner de manière totalement autonome par rapport à tout autre appareil, mais aussi de le consacrer comme un futur remplaçant supposé de l’iPhone lui-même.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.