Apple a enregistré un nouveau trimestre record, malgré les difficultés liées à la crise des microprocesseurs, qui continue de nuire à l’approvisionnement en composants pour les appareils électroniques, et à la crise sanitaire en cours. Au cours de son troisième trimestre fiscal de 2021 (avril, mai et juin), Cupertino a enregistré un chiffre d’affaires de 81,43 milliards de dollars, en hausse de 36 % sur un an, et un bénéfice net de 21,74 milliards de dollars. Le bénéfice par action était de 1,30 $. À titre de référence, au cours de la même période de l’année dernière, les ventes et les bénéfices étaient de 59,7 milliards de dollars et de 11,25 milliards de dollars.

L’iPhone reste le produit le plus rentable

Apple ne communique toujours pas les chiffres de vente des produits individuels, mais elle fournit un compte rendu détaillé des revenus générés par ses appareils matériels et ses services. Le verdict sommaire est simple : tout est en croissance, à commencer par les iPhones, qui restent le principal pilier du bilan, mais les services se portent également très bien, avec une nouvelle progression à deux chiffres. Plus précisément, les revenus ont été les suivants (les pourcentages de croissance entre parenthèses par rapport à la même période de l’année précédente) :

  • iPhone : 39,57 milliards de dollars (+49,7 %)
  • Mac : 8,24 milliards de dollars (+16,38 %)
  • iPad : 7,37 milliards de dollars (+12 %)
  • Portables, appareils domestiques et accessoires : 8,78 milliards de dollars (+36,12 %)
  • Services : 17,49 milliards de dollars (+32,90 pour cent)

Malgré un nouveau trimestre excellent, Apple ne fait aucune prédiction sur les résultats de l’année prochaine, qui continueront à être affectés par la crise sanitaire, dont les effets ne sont pas encore prévisibles. Tim Cook a commenté les résultats :

Ce trimestre, nos équipes ont déclenché une période d’innovation sans précédent, en partageant de nouveaux produits puissants avec nos utilisateurs, à un moment où l’utilisation de la technologie pour connecter les gens où qu’ils soient n’a jamais été aussi importante.

Le directeur financier Luca Maestri a poursuivi en soulignant les nouveaux records de revenus dans chaque région, la croissance à deux chiffres susmentionnée dans chaque catégorie de produits et un nouveau record pour la base installée d’appareils actifs (une définition générique, sans chiffres plus détaillés, comme c’est la tradition chez Apple).

Nous avons généré 21 milliards de dollars de flux de trésorerie d’exploitation, reversé environ 29 milliards de dollars aux actionnaires au cours du trimestre et continué à réaliser d’importants investissements pour soutenir nos plans de croissance à long terme.

Le prochain test majeur de la capacité d’Apple à faire face à l’adversité sera la prochaine génération d’iPhones, qui devrait être lancée après l’été. Si Apple est en mesure de conserver suffisamment de stocks pour répondre à la demande, nous nous attendons à ce que la fin de l’année se termine avec davantage de signes positifs.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.