La nouvelle génération du MacBook Air devra attendre l’année prochaine, probablement le troisième trimestre de 2022. En clair : environ un an. C’est du moins la prédiction faite par le célèbre analyste Ming-Chi Kuo, qui est depuis longtemps une source fiable d’informations sur les produits Apple.

Le MacBook Air de nouvelle génération devrait avoir un design entièrement nouveau et redessiné par rapport au modèle actuel qui, à l’exception du processeur M1, est presque entièrement identique à son prédécesseur basé sur Intel. Selon M. Kuo, la société de Cupertino commencera la production de masse de cet ordinateur portable entre la fin du deuxième et le début du troisième trimestre de l’année prochaine, soit un peu plus tard que les prévisions précédentes, qui pointaient vers la mi-2022.

En plus d’être entièrement nouveau extérieurement, le nouveau MacBook Air devrait également intégrer un processeur Apple Silicon de nouvelle génération, plus puissant que l’actuel M1. Le nouveau design fait partie d’une refonte qu’Apple étend progressivement à tous ses produits. Ces derniers mois, c’est l’iMac 24 pouces équipé du processeur M1 qui a été touché, et le problème affectera probablement aussi les prochains MacBook Pro 14 et 16 pouces équipés des processeurs M1X, attendus plus tard cette année.

Un ralentissement du marché

Nous nous attendons à ce que les expéditions de modèles MacBook basés sur les processeurs Apple Silicon soient réduites d’environ 15 % au cours du premier semestre 2022 et nous attribuons cela à trois raisons : 1. la pénuries de composants, 2. le changement structurel de la demande dans l’ère post-COVID-19, et 3. la transition des produits entre les nouveaux et les anciens modèles.

Kuo prévoit également que les ventes de l’actuel MacBook Air vont se détériorer en raison à la fois du ralentissement du marché des semi-conducteurs, qui pourrait encore s’intensifier dans les mois à venir, et du déclin progressif de la demande d’ordinateurs portables et de tablettes, qui avait fortement augmenté l’année dernière en raison de la pandémie.

La pénurie de composants fait notamment référence au manque persistant de circuits intégrés de gestion de l’alimentation, pour lesquels les délais de livraison s’étendent actuellement à 52 semaines.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.