Demain, HMD dévoilera les nouveaux smartphones à venir, mais c’est aujourd’hui le moment de s’occuper des modèles déjà sur le marché : les Nokia 8.1 et 2.3, pour lesquels l’heure est enfin venue d’Android 11.

Dans le cas du premier, le Nokia 8.1, la première vague de déploiement concerne initialement 9 marchés (Inde, Bangladesh, Hong Kong, Malaisie, Vietnam, Singapour, Macao, Népal et Philippines). Par la suite, la distribution sera étendue au reste du monde, et donc également à la France. Dans un premier temps, la mise à jour atteindra 10 % des utilisateurs, puis 50 % le 10 avril et enfin 100 % le 12 avril. L’attente sera donc de quelques jours tout au plus.

Des modalités similaires aussi pour Nokia 2.3, avec la première tranche de mise à jour qui concernera 16 pays – parmi lesquels la France n’est pas incluse – et touchera 10% des utilisateurs, s’étendant ensuite à 50% d’ici le 10 avril et couvrant ensuite 100% d’ici le 12 avril.

Lancé fin 2019, le Nokia 2.3 est un appareil d’entrée de gamme doté d’une fiche technique essentielle mais d’un support logiciel qui, grâce à sa participation au programme Android One, lui a garanti deux mises à jour majeures. La première vers Android 10, et celle d’aujourd’hui vers Android 11, qui sera plutôt – selon toute vraisemblance – la dernière. En revanche, la couverture des mises à jour des correctifs de sécurité devrait se poursuivre jusqu’en 2023.

Le Nokia 2.3 est disponible en ligne sur Amazon au prix de 130 euros.
Le Nokia 8.1 est disponible quant à lui sur Amazon au prix de 459 €.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.