Selon les analystes de la banque d’investissement Morgan Stanley, le développement par Apple de ses lunettes à réalité augmentée dont on parle depuis longtemps touche à sa fin. Selon la banque d’investissement, Apple a publié un nombre considérable de brevets relatifs à la réalité augmentée et virtuelle, notamment en ce qui concerne le matériel, les mécanismes de saisie et les interfaces utilisateur.

Actuellement, la note se lit comme suit :

Le portefeuille de brevets d’Apple commence à refléter la période précédant le lancement de l’Apple Watch“.

Comme ce fut le cas avant les débuts de sa smartwatch en 2014, Apple a demandé et obtenu de nombreux brevets liés à la technologie qui sous-tend l’appareil, notamment la connectivité, les capteurs, les capacités de podomètre et de détection de l’activité motrice, le Bluetooth à faible puissance, etc. Ces derniers temps, on a assisté à une augmentation significative des demandes de brevet relatives aux lunettes.

Par exemple, aujourd’hui même, Apple s’est vu accorder un brevet pour des dispositifs montés sur le poignet, similaires à l’Apple Watch, qui lui permettent de “produire une représentation virtuelle des mains ou d’être utilisé d’une autre manière pour recevoir et interpréter des gestes en tant qu’entrée utilisateur” en relation avec une visionneuse AR.

Une révolution technologique et commerciale

Selon sa note aux investisseurs, Morgan Stanley a souligné que l’énorme défi technique que représente ce type d’appareil – miniaturisation des composants, 5G, caméras, lidar, projecteurs et lentilles – ne doit pas être sous-estimé et que l’entrée d’Apple sur le marché des lunettes et casque VR représentera un tournant pour toute l’industrie.

Le célèbre analyste Ming-Chi Kuo estime qu’Apple lancera une visionneuse de “réalité mixte” entre fin 2022 et début 2023. Entre 2023 et 2025, en revanche, les lunettes intelligentes devraient arriver.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.