Cinq ans après les débuts du M10, Leica a franchi une nouvelle étape en modernisant son appareil photo télémétrique plein cadre. La philosophie qui a guidé les concepteurs est inchangée : intercepter le compromis idéal entre le passé et le futur, en combinant un équipement technique de premier ordre avec un design rétro emblématique. Le résultat est le Leica M11, un appareil photo haut de gamme doté d’un nouveau capteur plein cadre de 60 mégapixels et de la technologie de triple résolution.

La société allemande explique que cela permet de prendre des photos à 36 ou 18 mégapixels sans recadrage, utilisant ainsi toute la surface du capteur. Par rapport à la génération précédente, d’autres améliorations ont été apportées : la valeur ISO minimale est passée de 100 à 64, la batterie de 1 800 mAh offre 64 % d’énergie en plus, l’écran arrière offre deux fois plus de définition (2,3 Mpx contre 1 Mpx) avec la même diagonale (3 pouces), et l’obturateur mécanique classique est désormais flanqué d’un obturateur électronique qui, en plus de permettre des prises de vue dans un silence absolu, offre une vitesse allant jusqu’à 1/16 000e de seconde.

Tout cela a un prix très élevé. Le Leica M11 peut déjà être acheté par le biais de la boutique officielle au prix de 8 490 €, sans compter l’objectif du système M, bien sûr. Un obstacle important pour beaucoup, mais qui ne laissera guère les amateurs de ce genre de produit consternés, surtout ceux qui observent de près l’évolution de la gamme M de Leica.

Fiche technique

  • Capteur CMOS BSI couleur plein cadre
    • technologie à triple résolution : 60, 36 ou 18 mégapixels
    • prise de vue en JPG, RAW ou DNG
  • Système de télémètre optique, mise au point manuelle
  • Processeur d’images Maestro III
  • Mémoire interne de 64 Go, extension SD
  • ISO 64 à 50 000
  • Volets
    • Mécanique jusqu’à 1/4000 de seconde
    • Electronique jusqu’à 1/16 000 seconde
  • Mesure multi-champs en mode télémètre
  • Écran arrière de 3 pouces
  • Entrée USB-C, fournie avec un câble USB-C – Lightning pour les utilisateurs Apple.
  • Batterie de 1 800 mAh
  • Poids de 640 grammes pour la variante argentée avec plaque supérieure en laiton, 530 grammes pour la variante noire

Testé par Ralph Gibson

Leica a livré une M11 à Ralph Gibson, un photographe né en 1939 et considéré comme l’un des plus influents de sa génération. Selon Leica, il n’y a pas de meilleure personne que Gibson pour avoir un avis sur le nouvel appareil, notamment en raison de son expérience considérable des produits Leica. Bien qu’étant de la “vieille école”, Gibson a avoué qu’il s’est immédiatement familiarisé avec le nouveau M11.

Il était facile de naviguer dans les menus et j’ai été ravi de voir le large éventail de réglages. Normalement, je règle simplement un ISO ” normal ” et je mets l’obturateur sur A. J’ai appris qu’il est préférable de laisser l’appareil photo décider. J’ai appris qu’il est préférable de laisser les réglages techniques à l’appareil photo.

Gibson a donc préféré se concentrer sur la créativité des prises de vue plutôt que sur les réglages. Vous pouvez voir ici le fruit de la collaboration du photographe avec le Leica M11 : de nombreuses images ont été prises lors d’une promenade dans la marina de Long Island. Gibson s’est également exprimé sur le Summicron que Leica a livré avec le nouveau “jouet”.

J’ai également reçu le Leica Summicron-M 35mm f/2 ASPH, qui me permet de photographier jusqu’à un pied du sujet, et j’ai été immédiatement frappé par l’absence de distorsion. […] Parmi les objectifs, mes préférés sont le 75mm Summarit f/2.4 et le 135mm APO-Telyt f/3.4 : j’utilise ces focales depuis 6 ou 7 ans maintenant et je pense qu’aujourd’hui, un 50mm est fondamentalement un objectif grand angle.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.