Par rapport à un secteur des smartphones qui a vu sa croissance ralentir au cours du troisième trimestre 2021, en raison notamment de la pénurie mondiale de semi-conducteurs et de la lenteur de la reprise sur des marchés clés comme la Chine et certaines parties de l’Europe, Apple a enregistré une hausse de 15 % de ses ventes grâce au lancement de ses nouveaux iPhone 13, qui continuent de bénéficier d’une forte demande.

Selon le cabinet d’études Counterpoint Research, le marché mondial a progressé de 6 % en glissement annuel au troisième trimestre, mais a reculé de 6 % par rapport au trimestre précédent et a tout de même enregistré le chiffre d’affaires le plus élevé jamais réalisé pour la période, soit plus de 100 milliards de dollars, en grande partie grâce aux appareils de milieu et de haut de gamme.

Au cours du trimestre, Counterpoint a constaté que les contraintes d’approvisionnement étaient encore plus fortes qu’au trimestre de juin. Les pénuries mondiales de semi-conducteurs ont également pesé sur les utilisateurs finaux, car les prix des composants ont augmenté, obligeant certains fabricants à augmenter leurs listes de prix et entraînant une baisse des ventes. Cela a été particulièrement évident sur le marché de l’entrée de gamme, ce qui a limité son potentiel de croissance.

Plus de 83 milliards pour Apple

Apple et Samsung ont tous deux mis à jour leurs appareils phares, avec l’iPhone 13 et les Galaxy Z Fold 3 et Galaxy Z Flip 3 pliables respectivement. Apple a vendu 48 millions d’iPhones, soit une hausse de 15 % par rapport à l’année précédente. Samsung est resté à la première place en termes d’unités vendues avec un total de 69 millions, en hausse de 20 % sur un an. Les chiffres trimestriels d’Apple font état d’un chiffre d’affaires record de 83,4 milliards de dollars au quatrième trimestre 2021, malgré les pénuries et les contraintes d’approvisionnement en composants.

Selon Counterpoint, les cinq premières marques du classement auraient pu obtenir de meilleurs résultats s’il n’y avait pas eu cette crise dans le secteur des semi-conducteurs, mais elles ont tout de même réussi à surmonter en grande partie la crise grâce à une gestion efficace de la chaîne d’approvisionnement.

Apple a continué à pousser fort sur le segment haut de gamme du marché en Chine, où les marques chinoises telles que OPPO, vivo et Xiaomi n’ont pas été en mesure de combler efficacement l’écart laissé par Huawei, qui poursuit son déclin avec une baisse de 84 % en glissement annuel avec 5,8 millions d’unités expédiées.

Xiaomi a expédié 44,4 millions d’unités au cours du trimestre, soit une baisse de 5 % en glissement annuel et de 15 % en glissement trimestriel. En conséquence, sa part de marché mondiale a chuté de 16,25 % à 12,9 %. En Chine, les livraisons de Xiaomi ont chuté de 15 %, lui faisant perdre la troisième place au profit de HONOR, qui a vu ses livraisons augmenter de 73 % en glissement trimestriel. En dehors de la Chine, cependant, les expéditions sont toujours en baisse.

23 % de croissance pour OPPO

OPPO a connu une croissance de 23 % en glissement annuel et détient désormais une part de marché de 11,1 % avec 38,1 millions d’unités livrées. La bonne performance d’OPPO est également due à des stratégies agressives visant à étendre sa présence sur les marchés internationaux. OnePlus a connu une croissance de 55% en glissement annuel au T3 2021 grâce à la série Nord qui a particulièrement bien marché en Inde.

Vivo a progressé de 9 % en glissement annuel et de 4 % en glissement trimestriel et détient désormais une part de 9,8 %. Sur le marché chinois, Vivo a expédié plus de 17 millions d’unités grâce à la série Y et aux séries plus récentes S10 et X70.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.