Google parle d’une “nouvelle étape dans la vitesse de Chrome“. Des mots importants, surtout si l’on considère que l’histoire de son navigateur web est évidemment étroitement liée à la vitesse. Mais battre Apple sur ses machines est toujours une tâche difficile : le succès des produits de Cupertino ne tient pas seulement au design et au charme, mais évidemment aussi au grand travail d’optimisation qui est possible lorsque le matériel et le logiciel sont développés par la même entreprise.

Chrome, qui est actuellement le navigateur le plus populaire au monde, est apparemment en train de battre Safari à domicile avec sa version 99. Google a en effet signalé que la version M99 a enregistré sur Speedometer – l’outil développé par Apple lui-même pour mesurer la réactivité des navigateurs sur macOS – le score le plus élevé jamais obtenu, 300, dépassant ainsi Safari, qui s’arrête aux alentours de 277-279.

Plus précisément, la comparaison portait sur la version 99.0.4812.0 de Chrome et la version 15.2 17612.3.6.1.6 de Safari.

Chrome 99 : 45% plus rapide avec la puce M1

Le secret réside dans la capacité à exploiter le potentiel des nouvelles puces M1 : le test a été effectué sur un nouveau MacBook Pro de 14 pouces équipé de M1 Max. Depuis la sortie de la version native m1 de Chrome fin 2020, les travaux d’optimisation ont permis d’augmenter les performances, rendant le navigateur 43 % plus rapide en 17 mois.

La version 99 de Chrome, en particulier, permet une technique d’optimisation de la construction (ThinLTO) qui intègre les parties de la base de code critiques pour la vitesse, même lorsqu’elles s’étendent sur plusieurs fichiers ou bibliothèques. Cela permet à Chrome d’être – selon les affirmations de Google7% plus rapide que Safari, qui devient 15% pour les performances graphiques uniquement.

Le billet sur le blog Chromium signé par Max Christoff, Senior Director Chrome Engineering, se conclut par quelques considérations sur la valeur des benchmarks et la volonté de Google de continuer à améliorer les performances de son navigateur :

Nous savons que les benchmarks ne sont qu’une des nombreuses façons de mesurer la vitesse d’un navigateur. En fin de compte, ce qui compte le plus, c’est que Chrome soit réellement plus rapide et plus efficace dans son utilisation quotidienne. Nous continuerons donc à investir dans des améliorations de performances innovantes qui repoussent les limites de ce qui est possible dans l’informatique moderne.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.