L’arrivée de l’Apple M1 a réécrit l’équilibre du marché des ordinateurs à architecture ARM. La société de Cupertino s’est, en effet, glissée dans un vide de pouvoir laissé par Microsoft. La société de Redmond a lancé ce projet il y a quelques années mais, en raison d’une série de faux pas, elle n’a jamais réussi à imposer Windows sur ce segment particulier. C’est ce qui explique les résultats de l’analyse menée par Strategy Analytics, qui voit Apple destinée à dominer le secteur.

Ils parlent notamment de 80% du chiffre d’affaires du marché des ordinateurs portables ARM entre les mains d’Apple d’ici la fin 2021. Une hypothèse qui semble être vraie compte tenu du scénario des concurrents. Le podium sera en tout cas occupé non seulement par la firme de Cupertino, mais aussi par Mediatek et Qualcomm, qui sont de toute façon loin derrière. Au-delà de la perception française, il s’agit d’un segment qui, selon Strategy Analytics, générera 949 millions de dollars d’ici la fin de l’année.

Apple loin devant

En termes d’unités, les livraisons de processeurs ARM pour ordinateurs portables doubleront en 2021, pour atteindre plus de 10 % des livraisons totales de processeurs pour ordinateurs portables.

Apple et MediaTek ont saisi la balle au bond sur le marché des processeurs pour ordinateurs portables basés sur la technologie ARM. Apple mettra la main sur 80 % de la part des revenus en 2021. MediaTek, quant à lui, prendra la deuxième place, grâce à son leadership sur le marché des processeurs pour PC Chromebook basés sur la technologie ARM“, a déclaré Sravan Kundojjala, directeur associé du service Technologies des composants de téléphones portables chez Strategy Analytics.

Qualcomm, malgré son partenariat étroit avec Microsoft sur le système d’exploitation Windows, n’a pas réussi jusqu’à présent à s’imposer sur le marché des ordinateurs portables ARM. Elle investit massivement sur le marché des ordinateurs avec l’acquisition de Nuvia et nous ne verrons les résultats qu’en 2023. À court terme, Qualcomm peut se concentrer sur les Chromebooks pour grignoter la place de MediaTek.

Un scénario assez clair, mais qui pourrait encore changer avec l’événement d’Apple du lundi 18 octobre. Sauf surprise, la société de Cupertino dévoilera de nouveaux MacBook Pros basés sur le processeur M1X, le successeur naturel du M1. Ils pourraient donner un nouvel élan aux ventes, notamment parce qu’ils devraient enfin apporter un vent de fraîcheur en termes de design. Nous verrons bien.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.