Comme nous le savons, Apple travaille depuis un certain temps déjà, sur des technologies de nouvelle génération pour ses produits les plus célèbres et les plus populaires, tels que l’iPhone et l’Apple Watch. L’un des principaux fils conducteurs de ces recherches sont les écrans pliables : pour créer un iPhone pliable dans le premier cas, et pour avoir une smartwatch plus ergonomique et avec un écran plus enveloppant. Deux brevets obtenus en Amérique ces derniers jours, montrent de nouveaux progrès dans les deux sens.

Une charnière sophistiquée pour l’iPhone Fold

L’un des éléments clés de tous les smartphones pliables, quel que soit le nombre d’écrans, est la charnière : le brevet dont nous parlons aujourd’hui illustre certaines des solutions à base d’engrenages, auxquelles les ingénieurs d’Apple ont pensé. Les possibilités sont nombreuses : certaines fonctionnent de telle sorte que l‘ouverture des deux moitiés est reliée et synchronisée, d’autres permettent à chaque partie de se plier indépendamment de l’autre. De même, certaines idées impliquent que l’écran flexible reste à l’extérieur, à la manière du Huawei Mate Xs, d’autres à l’intérieur, à la manière du Samsung Galaxy Z Fold 2.

Il convient de souligner qu’il n’est nulle part question d’un iPhone ou d’un autre petit appareil mobile. En théorie, ces charnières pourraient donc également s’appliquer aux tablettes, ordinateurs portables, montres connectées et autres dispositifs au poignet, casques ou écouteurs, lunettes ou même voitures. Il ne s’agit pas d’une liste aléatoire : nous citons directement le brevet d’Apple.

Un écran qui s’étend pour l’Apple Watch

Une fois que nous avons pris note du fait que les écrans OLED flexibles existent, il est facile d’imaginer une smartwatch dont l’écran s’étend également sur le bracelet ; en fait, il y a déjà un tel appareil sur le marché, et il s’appelle la Nubia Watch. Compte tenu de la façon dont nous l’avons jugé dans notre essai nous ne pouvons qu’espérer une mise en œuvre légèrement mieux finie. Le design proposé dans ce nouveau brevet est pour le moins curieux, puisqu’il montre un cadran rond, alors que l’Apple Watch a historiquement toujours été de forme rectangulaire.

D’autres propositions, également contenues dans le même brevet, sont nettement moins conventionnelles et impliquent l’utilisation de plusieurs écrans rectangulaires de différentes tailles, disposés de manière à suivre les formes typiques d’une montre. Les marges entre un écran et l’autre peuvent être inférieures à un millimètre, voire totalement inexistantes.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.