Kaiann Drance et Ron Huang, respectivement vice-présidente du marketing mondial des produits iPhone et directeur principal de la détection et de la connectivité chez Apple, ont accordé une interview à Fast Company dans laquelle ils parlent d’AirTag, le nouveau tracker annoncé ces derniers jours et qui peut être acheté à partir de demain.

Dès la conception, l’AirTag devait être “simple mais unique“, c’est-à-dire quelque chose de totalement nouveau. Autre aspect important, la confidentialité des utilisateurs garantie par l’utilisation de réseaux cryptés qui ne permettent pas l’identification d’Apple ou de tiers. Même si quelqu’un retrouve un AirTag perdu, il ne pourra pas le coupler à son iPhone pour l’utiliser.

L’ensemble du processus est crypté de bout en bout de sorte que personne, que ce soit les dispositifs de crowdsourcing qui détectent un AirTag ou Apple elle-même, ne puisse jamais avoir accès à son emplacement actuel ou passé. Seul le propriétaire de l’AirTag sera en mesure de le faire. Les identifiants Bluetooth émis par les “AirTags” ne sont pas seulement aléatoires, mais ils sont alternés plusieurs fois par jour et ne sont jamais réutilisés, de sorte que lorsque vous vous déplacez d’un endroit à l’autre, vous ne pouvez plus être identifié.

Drance et Huang ont également souligné le fait que, bien qu’il y ait près d’un milliard d’appareils Apple qui agissent comme un réseau de suivi par la foule pour suivre les AirTags, le propriétaire ne peut jamais voir quels appareils émettent des signaux de localisation ou qui les possède.

Une autre question abordée dans l’interview est le danger d’être suivi à notre insu, par exemple si quelqu’un pose un AirTag sur nous. Plus tôt en mars, Apple a introduit une nouvelle fonction de sécurité dans iOS 14.5 (actuellement en phase finale de développement) qui alertera les utilisateurs si l’iPhone détecte un dispositif de suivi inconnu. Dans ce cas, les utilisateurs recevront une notification indiquant “Un AirTag a été détecté se déplaçant avec vous” et auront la possibilité de le désactiver.

La raison pour laquelle le numéro de série est utilisé sur AirTag est que, lorsqu’il est configuré pour la première fois, il est associé à un Apple ID ainsi qu’à certaines informations supplémentaires – nom, adresse e-mail, date de naissance – qu'[Apple] pourrait fournir aux forces de l’ordre si on le lui demande, avec les garanties et les procédures appropriées.

Au cours de l’entretien, des questions ont également été posées sur la possibilité de suivre des enfants ou des animaux domestiques avec un AirTag. M. Drance a précisé que le but de cet accessoire est de suivre des objets, pas des personnes. Dans ce cas, il serait préférable d’utiliser une Apple Watch avec Family Setup. Pour le suivi des animaux, Drance indique que les animaux doivent être à portée. Cette réponse suggère que le suivi via le réseau crowdsourcé se produit dans le cas de la position statique d’un objet.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.